AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion



Partagez | 
 

 La Classification des plantes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
asma 1985
superviseurs
superviseurs


Féminin Nombre de messages : 1382
Age : 31
université de : batna
filiere : biologie lmd
année : 2eme
Points : 2473
Réputation : 10
Date d'inscription : 25/01/2009

MessageSujet: La Classification des plantes   Sam 11 Avr - 9:14



Chapitre 1- La Classification des plantes


A. INTRODUCTION

En observant de près les plantes dans la nature, l’on découvre la grande variété et la diversité des végétaux qui la compose. Il en existe plus de 350 000 espèces végétales dont plus 240 000 espèces de plantes à fleurs et des millions de variétés horticoles.

Carl Von Linné*

Les botanistes ont été amenés à identifier les plantes en faisant une description précise des caractères qui leurs sont propres et ensuite à les classer selon un système ordonné et cohérent. L’espèce est l’unité de base de la classification des plantes que l’on appelle systématique.
C’est Carl von Linné (1707-1778) dans la première édition de Species Plantarum en 1753 qui normalise pour la première fois l’appellation des espèces végétales.

Historique

Dans l'Antiquité, la botanique est une branche de la médecine. Les plantes sont étudiées et classées en fonction de leurs usages et propriétés. Le philosophe Aristote (384-322 a.v. J.-C.) a écrit un Traité des Plantes hélas perdu. Son élève Théophase (372-287 a.v. J.-C.) est l'auteur de Histoire des Plantes en 9 volumes. Il classifie les végétaux selon leur taille; arbres, arbustes, arbrissaux et herbes. Un médecin grec Dioscoride (1er apr. J.-C.) laisse un traité, La Matière Médicinale dans lequel il classe les plantes en aromatiques, alimentaires, médicinales et vénéneuses. Pline l'Ancien (23-79 apr J.-C.) qui est l'auteur d'une Histoire Naturelle en 37 volumes, fait la compilation des connaissances en botanique à son époque.
Au moyen Age, la botanique se limite à l'étude des plantes par les ouvrages anciens. Pour connaitre une fleur on ne va pas la cueillir dans les champs, on l'étudie dans les livres...
Au XVIe siècle, la botanique prend son essor. Les botanistes décrivent le plus grand nombre de plantes possible en les observant en nature et les classent selon un système qui tient compte des ressemblances et des différences.
Le XVIIIe siècle est dominé par l'oeuvre de Carl Von Linné (1707-1778) par Systema Naturae et de la dynastie des de Jussieu, frères, neuveu et fils, tous systématiciens et enseignants.
Au XIXe siècle l'on introduit l'arbre généalogique des végétaux appelé Phylogénétique d'abord par les travaux de Lamark (1744-1829) puis par Charles Darwin (1809-1882) dans ses théories sur l'évolution des espèces.
B. LE NOM DES PLANTES

1. Le code international de nomenclature
L’ensemble des lois, des règlements, des recommandations et des termes techniques utilisés en botanique, aussi appelé la nomenclature botanique est régie par un code international (International Code of Botanical Nomenclature) dont le principe de base est la nomenclature binaire (en deux mots). Un même nom est donc admis partout pour une même plante. Les Lois de nomenclature sont mises à jour tous les 6 ans lors d’un Congrès International de Botanique.
2. Le nom latin d’une plante
Le latin est la langue officielle pour les noms et les descriptions des plantes. Cela évite les confusions qui pourraient survenir de l’utilisation de langues différentes ou même d’une région à l’autre.
a) Selon la nomenclature binaire, introduite par Linné, l’on emploie le nom du genre (écrit avec une majuscule initiale) auquel l’on ajoute un épithète (écrit avec une minuscule initiale) spécifique de l’espèce. Le tout est écrit en latin et italique. Ex. : Acer saccharum
b) L’abréviation finale indique le nom du botaniste qui a le premier décrit la plante. Lorsque le nom de l’auteur est bref, il n’est pas abrégé. Une abréviation est toujours suivie d’un point final, ce qui permet de savoir si le nom est abrégé ou non. Ex. : Acer saccharum L.
c) Le mot var. ou f. est utilisé, pour indiquer le nom d’une sous-espèce, race, variété, mutation locale ou forme horticole, ne différant entre elles que par une seule particularité héréditaire,. Ex. : Acer saccharinum var. laciniatum (L.) Wieri
d) Pour indiquer une nouvelle variété issue d’un croisement entre deux espèces différentes, la lettre x est utilisée avant l’épithète de l’espèce. Ex. : Petunia x hybrida pp.
e) Pour indiquer une nouvelle variété issue d’un croisement entre deux genres différents, la lettre x est utilisée avant le nom du genre. Ex. : x Lealiocattleya hybrida pp.
f) Les chimères sont signalées </B>par le signe plus précédant leur nom Ex : +Laburnocytisus adamii
g) On appelle cultivars les formes variantes des plantes cultivées. Ils reçoivent obligatoirement des noms tirés des langues vivantes avec une initiale capitale. Le nom est entre des guillemets simples ‘ ‘ et de plus, il ne s’écrit pas en italique. Ex : Rosa ‘Martin Frobisher’
*Carl von Linné (1707-1778) est un médecin et botaniste suédois. Surtout un systématicien, il fut le premier à faire adopter une classification des végétaux fondée sur les systèmes de reproduction.. Il fit adopter pour les végétaux et les animaux, la nomenclature binominale, toujours employée de nos jours. Il publia Systema Naturae en 1735, Flora suecica en 1745, Fauna suecica en 1746, Philosophia botanica en 1751 et Species plantarun en 1753
Revenir en haut Aller en bas
http://www.nouicentre.yoo7.com
asma 1985
superviseurs
superviseurs


Féminin Nombre de messages : 1382
Age : 31
université de : batna
filiere : biologie lmd
année : 2eme
Points : 2473
Réputation : 10
Date d'inscription : 25/01/2009

MessageSujet: Re: La Classification des plantes   Sam 11 Avr - 9:14

C. UNITةS SYSTةMATIQUES


Une espèce peut se subdiviser en sous-espèces, races, variétés et formes ne différant que une petite particularité comme la couleur de la fleur.
Une similitude entre différentes espèces dénote un lien de parenté, on les classe alors dans un même genre. Certains genres ayant un “ air de famille ” malgré des différences réelles et importantes; ils forment des familles.
Les familles sont groupées de la même façon en ordres, les ordres en classes et les classes en embranchements. L’ensemble des embranchements des végétaux constitue le règne végétal.
Pour s’y retrouver plus facilement, il a été déterminé que les unités systématiques soient dotées de terminaisons définies.
Les noms de Familles se terminent par –acées (-aceae), sauf huit qui ont reçus des noms alternatifs, par respect des traditions. (Composées, Crucifères, Graminées, Guttifères, Labiées, Palmiers, Ombellifères et Légumineuses).
Les Ordres dont le nom dérive d’une famille qu’il contient, se termine par –ales (-ales) et les sous-ordres en -inées.
Les orders proches les uns des autres sont groupés en Classes dont les noms se terminent par –opsides (-opsida).
Les noms des embranchements ou Phylums, se terminent par –phytes (phyta)

Tableau des unités systématiques


Unités de classification Terminaison des mots Exemples
Embranchement
Classe
Ordre
Famille
Genre
- phytes
- opsides
- ales
- acées
nom (toujours avec une majuscule)
Spermatophytes
Dicotylédones
Astérales
Composées
Chrysanthemum
Espèce Individus semblables
Caractères héréditaires
Qualificatif toujours avec une minuscule
leucanthenum
tricolor
album
Sous-espèce
Race
Variété
Forme
Cultivar (CV)
Différences minimes
Pas de différences dans l'organisation du système de classification
X superbum cv. Alaska
Revenir en haut Aller en bas
http://www.nouicentre.yoo7.com
asma 1985
superviseurs
superviseurs


Féminin Nombre de messages : 1382
Age : 31
université de : batna
filiere : biologie lmd
année : 2eme
Points : 2473
Réputation : 10
Date d'inscription : 25/01/2009

MessageSujet: Re: La Classification des plantes   Sam 11 Avr - 9:16

D. GRANDS GROUPES DE VةGةTAUX


1. Les procaryotes


Les procaryotes (pro=avant, caryote=noyau) sont parmi les organismes vivants les plus simples et primitifs. Ce sont des êtres unicellulaires dont le nucléoïde n’est pas différencié du restant de la cellule. La cellule est sans paroie cellulaire, ni chromosomes individualisés, ni mitose.
Ils comprennent deux règnes, les monères et les protistes.
Les monères comprennent les algues bleues (cyanophycées) et les bactéries.
Les protistes regroupent des organismes à la fois proches des végétaux, des animaux et des champignons. Les protistes semblent être à l’origine de toute vie sur terre.
Tableau de classification des organismes vivants



Les 5 règnesWittaker 1969 Nom du règne Types d'organismes
Procaryotes 1 - Monères (Monera)

2- Protistes (Protista)
Algues bleues
Bactéries
Algues
Champignons primitifs
Plancton, éponges
Eucaryotes



3 - Fungi (champignons)

4 - Plantes

5 - Animaux
Champignons
Lichens
Mousses (invasculaires)
Plantes vasculaires
Animaux multicellulaires

<table cellPadding=10 width=700>[tr][td colSpan=2]2. LES EUCARYOTES VةGةTAUX

[/td][/tr]
[tr][td vAlign=top]Les eucaryotes végétaux regroupent la majorité des plantes. Les plantes sont regroupées en deux catégories, les invasculaires (sans vaisseaux conducteurs) et les vasculaires.
Les invasculaires comprennent les classes de mousses, algues, champignons et lichens.
Les eucaryotes ont un noyau cellulaire différencié et apparent avec une organisation complexe de la cellule.
Chez les eucaryotes, la reproduction sexuée intervient dans un cycle biologique dans lequel alternent les états haploïdes (chromosomes seul) et diploïdes (chromosomes par paires). C’est ce qu’on appelle l’alternance des générations. [/td]
[td][/td][/tr]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.nouicentre.yoo7.com
asma 1985
superviseurs
superviseurs


Féminin Nombre de messages : 1382
Age : 31
université de : batna
filiere : biologie lmd
année : 2eme
Points : 2473
Réputation : 10
Date d'inscription : 25/01/2009

MessageSujet: Re: La Classification des plantes   Sam 11 Avr - 9:17

L'ALTERNANCE DES GةNةRATIONS


La reproduction, chez tous les êtres vivants s'effectue par la conjugaison de deux gamètes en un oeuf ou zygote. C'est le développement de cet oeuf qui donnera un nouvel individu.
On sait que toutes les cellules d'un individu ou d'une même espèce, ont une constitution chromosomique identique.. Leur noyau renferme un nombre pair de chromosomes(2n), ce sont des noyaux diploïdes.
Les gamètes quant à elles, ne possèdent plus que (n) chromosomes, chaque paire de chromosomes n'étant plus représenté que par un seul chromosome. Ces noyaux sont haploïdes.
Lorsque deux gamètes se conjuguent, l'oeuf ainsi formé renferme à nouveau 2n chromosomes.
Ainsi, on est amené à distinguer, dans le cycle évolutif d'un être vivant, deux phases alternantes

  • la diplophase ou sporophyte comprenant l'ensemble des générations cellulaires diploïdes. Elle commence à la conjugaison des deux gamètes et se termine à la méiose.
  • l'haplophase ou gamétophyte comprenant l'ensemble des générations cellulaires haploïdes. Elle commence à la méiose et s'achèvelors de la conjugaison des gamètes.
L'alternance des deux phases est constante chez chaque espèce mais leur durée et leur développement relatifs sont variables.
Les cycles évolutifs des végétaux

D'après l'importance de l'halophase ou de la diplophase dans le cycle de vie d'un organisme, on peut distinguer 3 cas possibles

  • Le cycle uniquement haploïde correspond au cas dans lequel il n'existe aucune multiplication de cellules diploïdes. L'organisme est totalement haploïde, l'oeuf diploïde subissant immédiatement la méiose. De tels organismes sont toujours haploïdes. On en rencontre chez les algues et chez les champignons
  • Le cycle uniquement diploïde est l'inverse. L'organisme est toujours diploïde. La phase haploïde est représentés uniquement par les gamètes et ne comporte pas de multiplication de cellules. On en rencontre chez les algues, certaines levures mais surtout dans le règne animal.
  • Les cycles haploïdes et diploïdes en alternance est l'intermédiaire entre les deux types de cycles. Le cycle vital comporte à la fois une prolifération des cellules haploïdes et une prolifération des cellules diploïdes, Mais l'importance de chacune de ces deux parties varie selon les cas.
Les 3 cas existent chez les thallophytes
Chez les bryophytes le sporophyte vit en parasite sur le gamétophyte
Chez les ptéridophytes et les spermatophytes c'est le sporophyte qui devient prépondérant. le gamétophyte perd son indépendance et vit en parasite sur le sporophyte.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.nouicentre.yoo7.com
asma 1985
superviseurs
superviseurs


Féminin Nombre de messages : 1382
Age : 31
université de : batna
filiere : biologie lmd
année : 2eme
Points : 2473
Réputation : 10
Date d'inscription : 25/01/2009

MessageSujet: Re: La Classification des plantes   Sam 11 Avr - 9:18

E. LES PLANTES INVASCULAIRES


Les plantes invasculaires n’ont pas de vaisseaux conducteurs de sève ou d’appareils reproducteurs. On y retrouve les Thallophytes (thallos=pousse) qui comprennent les Algues, les Champignons et les Lichens. Les thallophytes n’ont pas de tiges, pas de racines et pas de feuilles véritables.
Les algues sont des végétaux très variés par l’aspect extérieur et la structure interne. Certaines sont unicellulaires tandis que d’autres peuvent être géantes. Elles sont abondantes dans les milieux aquatiques, elles se rencontrent cependant dans les milieux les plus variés. Il en existe plus de 30 000 espèces.
Les champignons ou mycètes n’ont pas de chlorophylle. Pour vivre, ils doivent absorber des aliments organiques. Certains se nourrissent de substances organiques mortes, qu’ils décomposent avec l’aide des bactéries. Ils sont appelés saprophytes (sapros=pourri, phytos=plante). D’autres sont parasites des animaux ou des plantes. Ils causent alors des mycoses chez les animaux. Ceux qui parasitent les plantent sont agents de maladies cryptogamiques. Il y en a d’autres qui concluent une association biologique, qu’on appelle symbiotique. L’association d’un champignon avec une algue forme un lichen. L’association d’un champignon avec une racine de plante s’appelle mycorhyze. La symbiose champignon avec une bactérie donne une levure.
Les lichens sont des associations de champignons et d’algues. Les algues produisent grâce à leur assimilation chlorophyllienne, les matières organiques que ne peuvent fabriquer les champignons; ceux-ci, à leur tour fournissent aux algues l’eau et les sels minéraux qui se trouvent dans leurs tissus ou qu’ils puisent dans le substrat.
Les bryophytes ou mousses possèdent un appareil végétatif formé de tiges et de feuille, elles n’ont pas de racines véritables mais plutôt des rhizoïdes en forme de filaments. Elles produisent des spores reproductrices. Elles sont à mi-chemin entre les plantes primitives thallophytes et les plantes supérieures vasculaires.
Tableau général des plantes invasculaires



Embranchement Classe Caractéristiques
Thallophytes
sans organes différenciés
Algues
Champignons
Lichens
Chlorophylle
Pas de chlorophylle
Symbiose algue-champignon
Bryophytes Mousses
Hépatites
Anthoceros
Tiges,feuilles et rhizoïdes
Revenir en haut Aller en bas
http://www.nouicentre.yoo7.com
asma 1985
superviseurs
superviseurs


Féminin Nombre de messages : 1382
Age : 31
université de : batna
filiere : biologie lmd
année : 2eme
Points : 2473
Réputation : 10
Date d'inscription : 25/01/2009

MessageSujet: Re: La Classification des plantes   Sam 11 Avr - 9:18

F. LES PLANTES VASCULAIRES


Les Ptéridophytes (pteris=fougère) ont un appareil végétatif avec tiges, feuilles et racines ainsi qu’un appareil conducteur (les vaisseaux) bien défini; ce sont des plantes vasculaires. Ils ont cependant un mode de reproduction s’apparentant aux mousses, algues et champignons. Les ptéridophytes regroupent les fougères, les lycopodes et les prêles.
Les Spermatophytes (sperma=graine) ou Phanérogames (phaneros=apparent, gamos=mariage) regroupent toutes les plantes supérieures vasculaires.
Le sous-embranchement des gymnosperme (gymnos=nu) est caractérisé par l’ovule et la graine qui sont nus, sans enveloppe protectrice. Il regroupent lesconifères tels que les sapins, pins et épinettes.
Le sous-embranchement des angiospermes (angeion=récipient) ont des graines incluses dans un fruit. Il comprend deux classes d’après le nombre de premières feuilles de l’embryon : Les Dicotylédones, à deux cotylédons et les monocotylédones, à un seul cotylédon. Les monocotylédones caractérisent les fleurs à 3 pétales et aux feuilles à nervures parallèles. Les dicotylédones se caractérisent plus souvent par les fleurs à 4 ou 5 pétales et des feuilles à nervures palmées ou pennées.
Tableau général des plantes vasculaires



Embranchement Sous-embranchement Classe Famille
Ptéridophytes Fougèeres
Lycopodes
Prêles


Polypodiacées
Lycopodiacées
ةquisetinées
Spermatophytes Gymnospermes



Pinacées
Taxacées
Cupressacées
Angiospermes

monocotyles

Liliacées
Graminées
Orchidées
dicotyles

Acéracées
Bétulacées
Crucifèeres
Fagacées
Renonculacées
Ombellifèeres
Légumineuses
Rosacées
Composées
Revenir en haut Aller en bas
http://www.nouicentre.yoo7.com
AMSA



Féminin Nombre de messages : 1
Age : 26
université de : djelfa
filiere : Biologie
année : 2eme année
Points : 1
Réputation : 0
Date d'inscription : 23/12/2008

MessageSujet: Re: La Classification des plantes   Jeu 22 Oct - 9:40

merci.....
Revenir en haut Aller en bas
LeonHydaS19



Masculin Nombre de messages : 21
Age : 28
université de : farhat abbas
filiere : biologie
année : 2eme année
tu est : system CLASSIC
Points : 27
Réputation : 3
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: La Classification des plantes   Sam 28 Nov - 17:40

merci pour le suJet^^
Revenir en haut Aller en bas
zineb



Féminin Nombre de messages : 668
Age : 27
université de : constantine
filiere : biologie
année : 3 anné microbiologie
tu est : system LMD
Points : 1005
Réputation : 7
Date d'inscription : 31/03/2009

MessageSujet: Re: La Classification des plantes   Dim 29 Nov - 18:33

merci bcp asma et :141:
Revenir en haut Aller en bas
wafaaben02



. :
Féminin Nombre de messages : 1264
Age : 25
université de : chlef
filiere : biologie
année : 2em
tu est : system LMD
Points : 2079
Réputation : 15
Date d'inscription : 14/10/2009

MessageSujet: Re: La Classification des plantes   Lun 30 Nov - 19:35

merci bcp asma
Revenir en haut Aller en bas
http://snv-chlef-biologie.forumactif.org/portal.htm
Tinhinane
superviseurs
superviseurs


Féminin Nombre de messages : 377
Age : 28
université de : Blida
filiere : Biologie
année : Ingénieur en biologie
Points : 361
Réputation : 5
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: La Classification des plantes   Sam 5 Déc - 15:46

MERCI POUR LES EXPLICATIONS .. Très INTÉRESSANTES.
Revenir en haut Aller en bas
KAWTHAR



Féminin Nombre de messages : 116
Age : 25
université de : Université de Khemis Miliana
filiere : Regulation Endocrinnienne et Physiopathologie
année : M2
tu est : system LMD
Points : 177
Réputation : 3
Date d'inscription : 16/03/2011

MessageSujet: Re: La Classification des plantes   Lun 20 Fév - 21:22

merci bcp ma cherie assma mais j ai pas compri ça:
en historique:Théophase est l'auteur de Histoire des Plantes en 9 volumes
Pline l'Ancien qui est l'auteur d'une Histoire Naturelle en 37 volumes
wechen houma hadou les volumes nnnnnn


merci hiiiii hiiiii hiiiii hiiiii hiiiii hiiiii
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Classification des plantes   Aujourd'hui à 20:50

Revenir en haut Aller en bas
 
La Classification des plantes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BATNA-BIOLOGIE :: CURSUS UNIVERSITAIRE :: DEUXIÉME ANNÉE :: TAXONOMIE VEGETAL :: LES COURS-
Sauter vers: